Regards sur l'architecture et l'aménagement en Franche-Comté 2015
drac caue-39-jura caue-70-haute-saone caue-25-doubs
Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement
 RSS
Glossaire

Glossaire

A   B   C   D   E   F   G   H   I   J   K   L   M   N   O   P   Q   R   S   T   U   V   W   X   Y   Z
M
Maçonnerie :
n.f. Art de l'édification et de la remise en état des murs.
Madrier :
n.m. Débit de bois second des bois d'oeuvre (essentiellement résineux, sapins et pins) utilisé pour les charpentes (entrait, arbalétrier, panne).
Mainmorte :
n.f. Ce terme remonte au Moyen-Age. Les paysans à leur mort ne pouvaient pas transmettre leurs biens à leur descendance. Privés de la faculté de faire un testament, leurs biens revenaient au seigneur dont ils dépendaient. Dès le 17ème siècle cet usage avait pratiquement disparu en France sauf en Franche-Comté où il perdura jusqu' à la Révolution française.
Maison bloc :
n.f. Ferme réunissant sous le même toit les locaux d'habitation et les locaux d'exploitation.
Maison canoniale :
n.m. Maison servant de logement aux chanoines et située à proximité de l’église abbatiale.
Manufacture :

n.f. Établissement industriel de grande taille, qui regroupait dans un même atelier différentes machines, conduites chacune par une seule personne, effectuant différentes opérations en vue d'une même production.

« L'organisation sociale de la manufacture disparut avec la parcellisation des tâches, créée par le taylorisme et le travail à la chaîne en 1911, au début de la seconde révolution industrielle ». (Dictionnaire Larousse)

Marquise :

n.f. [Architecture] Auvent vitré situé au dessus d'une porte d'entrée ou d'un perron.

Meneau :
n.m. Montant vertical et par extension horizontal en maçonnerie ou en pierre qui divise une baie ou une fenêtre en plusieurs compartiments vitrés appelés formes.
Métayage :
n.m. [Socio-économie agricole] Mode d'exploitation agricole consistant à la location d'un domaine rural (métairie) à un paysan (métayer). Celui-ci s'engage par contrat de métayage (bail à partage de fruits) à le cultiver en partageant une partie de la récolte avec le bailleur (proprétaire). Il existe différents types de métayage suivant les régions de France et notamment celui où le paysan est propriétaire des bâtiments d'exploitation agricole.
Métayer :
n.m. Exploitant agricole lié à un propriétaire foncier par un contrat de métayage. Le propriétaire fournit, outre la terrre, tout ou une partie du capital d'exploitation et reçoit, en nature, de l'exploitant, une partie des récoltes.
Mitre :
n.f. Chapeau triangulaire surmontant une cheminée sur un toit pour empêcher l'entrée de la pluie et du vent.
Moellon :
n.m. Petit bloc de pierre brut, plus ou moins équarri, utilisé dans les constructions traditionnelles.
Moine :
n.m. [Populaire] Appellation utilisée par la fonderie Varigney (Dampierre-lès-Conflans en Haute-Saône) pour désigner la pile centrale de son ensemble fontaine et bassin, rond ou octogonal ; qui a contribué à sa célébrité.
Môle :
n.m.
Mont [massif jurassien] :
n.m. Ligne de crête arrondie à son sommet correspondant à un anticlinal.
Mortaise :
n.f. Evidement, cavité rectangulaire ou circulaire pratiquée dans une pièce de bois pour y loger le tenon de même section d'une autre pièce de bois et constituer avec elle un assemblage.
Mortier :
n.m. Matériau pâteux, durcissant en séchant, utilisé pour lier les pierres, les briques, les agglos de ciment, ou employé en enduit.
Mortier de chaux :
n.m. Mélange de chaux, sable et eau, il est dit maigre lorsque le sable domine sa composition.
Mur bahut :

Un mur bahut est un mur de faible hauteur surmonté d’une palissade bois.

Mur de refend :
n.m. Synonyme de  mur porteur : mur montant depuis la fondation et formant la division intérieure.
Mur gouttereau :
n.m. Mur extérieur situé sous les gouttières ou les chéneaux d'un versant de toit.
Mur pare-bise :
n.m. [Nord-Est de la France] Mur dont l'orientation varie du sud-est-nord-ouest à est-ouest et qui protège de la bise.
Mur pignon :
n.m. Mur fermant l'extrémité d'un bâtiment.
Mur porteur :
n.m. Synonyme de mur de refend : mur montant depuis la fondation et formant division intérieure. Il peut porter jusqu’au comble et se terminer par un pignon.
Murger :

n.m. [Montagne jurassienne] Muret de pierres sèches marquant la séparation entre pâtures et prairies. Il révèle les anciennes pratiques de labour ou de fenaison : chaque année, le soc de la charrue remontait des pierres et des fragments de roche. Les cailloux étaient amassés en murgers. Ces tas d'épierrement s'ornent souvent d'un hêtre, d'un frêne ou d'un érable.


> Voir les sources bibliographiques
Recherche
Nuage de tags
Conseil aux particuliersCAUECollectivité territorialeCadre de vieCULTURE
CAUE
© 2013-2017 CAUE Franche-Comté • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias Agence Web