Regards sur l'architecture et l'aménagement en Franche-Comté 2015
drac caue-39-jura caue-70-haute-saone caue-25-doubs
Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement
 RSS
Imprimet

Isolation

En matière d’isolation, il faut aller à l’excellence tout de suite.

La plupart des maisons et immeubles collectifs sont en classe E, F ou G.

L’objectif ne doit pas être de les rehausser d’une classe ou deux mais de viser directement l’étiquette A ou B.

Ce qui coûte cher dans l’isolation, ce n’est pas tant l’isolant que la mise en œuvre complète des systèmes : échafaudage, finitions, etc…

Description :

Les parois verticales

En France, c’est aujourd’hui la technique la plus répandue. Elle peut créer des ponts thermiques importants au niveau des planchers intermédiaires et des murs de refend. Elle permet par contre de traiter aisément les jonctions avec les menuiseries, portes, balcons…, celles avec l’isolation des combles et toitures, et de préserver la qualité architecturale du bâti.

Pour assurer le confort d’été, la masse des murs n’étant pas en contact avec les volumes intérieurs, il faut prévoir des parois intérieures lourdes (dalles en béton armé, cloisons lourdes, etc.)

 


 

 

 

 


 

Illustr. 17 et 18 Isolation par l'intérieur

                                                                                        

 


Isolation par l’extérieur

 

L’isolation thermique par l’extérieur permet de supprimer les ponts thermiques au niveau des planchers intermédiaires et des refends et de tirer partie de l’inertie des murs pour récupérer les apports solaires en hiver et réduire l’inconfort en été. Techniquement, c’est la solution idéale, à envisager systématiquement, notamment si un ravalement est nécessaire. Son coût est important, mais cela permet de donner un « coup de jeune » à la maison et évite les désagréments d’un chantier à l’intérieur, de devoir refaire toute la décoration, l’électricité, de déplacer les radiateurs, etc.

 


 

 

 

 


 

Illustr. 19 et 20 Isolation par l'extérieur

                                                                                        

 

 

Conseils techniques pour le bâti ancien

 

 

 

Illustr. 21 Tableau isolation des parois verticales

 

 

Il est difficile d’apprécier la qualité architecturale d’un bâtiment, chaque cas étant unique.

Il est donc souhaitable de se rapprocher à la fois de l’EIE (Espace Info Energie) et du CAUE (Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement) de votre département qui vous apporteront des conseils gratuits, et lorsque la construction se situe dans un secteur classé ou inscrit, de l’Architecte des Bâtiments de France.

 

 

Et lorsque l’on ne peut pas isoler les murs ?

 

Il peut exister des situations où l’Isolation Thermique par l’Extérieur (ITE) est impossible (caractère patrimonial à préserver) et où l’Isolation Thermique par l’Intérieur (ITI) est compliquée (murs intérieurs recouverts de boiseries ou bien en pierres apparentes à conserver).

On peut envisager une solution de correction thermique par la pose d’un enduit isolant côté intérieur ou extérieur. Ainsi, un enduit extérieur isolant peut être efficace en complément d’une isolation intérieure, les ponts thermiques et les risques de condensation peuvent être diminués.

Il conviendra de choisir des produits ayant un réel intérêt isolant (0.045 < λ < 0.075 W/mK)

Mais pour atteindre un niveau basse consommation, il faudra compenser en étant très performant sur les autres postes (conception bioclimatique, ventilation, isolation toiture, triple vitrage, capteurs solaires…)

 

 

Pour en savoir plus :

 

 

 

 

Guide des matériaux isolants

pour une isolation efficace et durable

 

 

Energievie.info. Version Juillet 2014 : télécharger


Recherche
Nuage de tags
Cadre de vieCAUECollectivité territorialeConseil aux particuliersCULTURE
CAUE
© 2013-2017 CAUE Franche-Comté • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias Agence Web