Regards sur l'architecture et l'aménagement en Franche-Comté 2015
drac caue-39-jura caue-70-haute-saone caue-25-doubs
Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement
 RSS
Imprimet

La lumière naturelle

L’apport de lumière directe est un des principaux enjeux de rénovation des fermes, les volumes d’origine étant profonds et les ouvertures peu nombreuses.

 

La forme et la fonction de chaque ouverture correspondait à une fonction particulière. En ce sens et pour maintenir les traces de l’histoire, il conviendra de ne pas les modifier.

Description :

Des ouvertures en toiture

Elles peuvent assurer un éclairement zénithal.

Les lucarnes sont, à l’origine, des modèles urbains qui éclairent les chambres de bonnes dans des immeubles couverts de toit à forte pente. Sur les fermes, elles n'existent que dans le Vignoble.

 

Si la pente de toit est très élevée, il est possible de construire une lucarne qui restera un percement étroit et sera implanter dans l’axe des fenêtres existantes.

Les châssis de toit, plus discrets, doivent rester en nombre limité et sont peu recommandés en altitude du fait de la neige.

Une verrière ménagée dans le toit peut éclairer un patio autour duquel rayonneront plusieurs pièces. 

 

La création de lucarne sera possible en nombre très réduit, en fonction de la longueur et de la pente du toit et en respectant les proportions suivantes : hautes et étroites.

Les fenêtres de toit, posées dans la pente, sont une solution plus discrète et économique.

Dans tous les cas, lucarnes et châssis sont posés dans l'axe des percements de la façade.

 

Des dispositifs de type verrière sont des alternatives à adapter et à proportionner à la façade.


Recherche
Nuage de tags
CAUECULTURECollectivité territorialeConseil aux particuliersCadre de vie
CAUE
© 2013-2017 CAUE Franche-Comté • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias