Imprimet

L'édifice cultuel

Plus encore que les mairies et les gares, les lieux de culte et surtout les églises, par leur caractère monumental et par leur élévation au dessus de tous les autres bâtiments, sont bien visibles de loin dans le paysage rural.

 

En France les premiers édifices religieux chrétiens sont apparus à la fin de l’empire romain au IVème siècle et Vème siècle. Ils ont tous disparu en Franche-Comté.

Une église est un édifice religieux dont le rôle principal est de faciliter le rassemblement d'une communauté chrétienne. La majorité des lieux de cultes sont catholiques.

 

A partir de la renaissance apparaissent les premiers temples protestants (églises transformées et surtout constructions nouvelles).

Illustr. Montbéliard (25), temple Saint-Georges

 

La communauté juive s’étant développée à partir du Moyen-Âge,  les synagogues apparaissent à cette époque mais ont toutes été reconstruites à partir du XVIIIème siècle.

 

Illustr. Besançon (25), synagogue

 

Enfin plus récemment quelques mosquées ont vu le jour.

 

Illustr. Vesoul (70, mosquée

Description :

Les styles architecturaux

La classification des différents styles architecturaux remonte au début du XIXème siècle.

On distingue aujourd’hui 5 style principaux : roman, gothique, renaissance, baroque et classique.

 

L’art Roman, s’étend du Xème  à la deuxième moitié du XIIème siècles. son domaine d'expression est essentiellement religieux avec notamment l'adoption du plan basilical pour les églises et la généralisation de l'emploi de la voûte en berceau.

 

L’art gothique ou art français  est une période artistique s'étendant sur environ quatre cents ans, qui s'est développée à partir du XIIème siècle en France puis en Europe occidentale jusqu’au XVème siècle.

Les églises sont recouvertes en utilisant une nouvelle technique architecturale : celle de la voûte sur croisée d'ogive. Une voûte sur croisée d'ogive est une voûte formée de deux arcs qui se croisent en diagonales. Cette technique est une caractéristique de l'architecture gothique. Les cathédrales gothiques sont très élevées car le poids des pierres ne repose pas sur deux piliers, mais sur quatre piliers qui soutiennent le poids des voûtes sur croisée d'ogive. Des arc-boutant latéraux renforcent le dispositif.

 

Les édifices de la Renaissance qui apparaissent au XVème siècle en Italie puis se développent au siècle suivant en France sont généralement à plan carré avec un parti-pris de symétrie où les longueurs des côtés résultent généralement de calculs à partir de la notion de module. Pour une église, les proportions en plan sont combinées avec celles de la façade. Le premier édifice à la satisfaire est la basilique Saint-André de Mantoue, l’un des chefs-d'œuvre de Leon Battista Alberti.

L'adoption du plan prémédité dans l’architecture profane ne s'imposa qu'au XVIème siècle et culmine avec l’œuvre de Palladio

Les façades de la Renaissance présentent un axe de symétrie vertical. Les façades des églises sont fréquemment surmontées d'un fronton et divisées régulièrement (« rythmées ») de pilastres, d’arcs et d’entablements.

 

A partir du XVIIéme siècle en Italie et très rapidement ailleurs apparaît le style «  baroque ». L'architecture baroque est caractérisée par l'opulence. Avec les progrès techniques et les avancées en statique, les nefs s'élargissent, et adoptent même des formes rondes. Les architectes n'hésitent pas à avoir recours à une ornementation « à outrance ».

 

Après le style baroque et le style classique qui est une variante française moins ostentatoire, les églises au XVIIIème siècle ne se rattachent plus à un des styles décrits précédemment mais plutôt à un style nouveau combinant et ou reprenant les styles précédents.

 


Le programme


Le rapport à la ville et au site


L'espace et les volumes


La lumière


Le rapport à l'ornement


Les techniques de construction - Les matériaux


Déclinaisons départementales :

25 - Doubs

Les édifices cultuels dans le Doubs


  Fermer
39 - Jura

Les édifices cultuels dans le Jura


  Fermer
70 - Haute-Saône

Les édifices cultuels en Haute-Saône


  Fermer


Fermer     Imprimer