Regards sur l'architecture et l'aménagement en Franche-Comté 2015
drac caue-39-jura caue-70-haute-saone caue-25-doubs
Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement
 RSS
La typologie du bâti >> L'architecture du XXème siècle >> Les équipements, infrastructures et loisirs - Architecture XXème siècle
Imprimet

Les équipements, infrastructures et loisirs - Architecture XXème siècle

Le XXème siècle a connu un bouleversement sociétal profond, la société traditionnelle se transforme au profit d’un modèle urbain, la population se concentre dans les villes et les banlieues, les échanges se développent, les activités se diversifient. 

En parallèle, on constate deux phénomènes :

  • des activités réservées à une certaine élite se généralisent, notamment en termes de transports, de loisirs et d’activités sportives et culturelles,
  • pour améliorer la situation de la population, des politiques publiques d’équipement sont mises en œuvre afin d’assurer l’accès des services au plus grand nombre. Ces nouveaux équipements ont des vocations essentiellement  sociales (centre social, maison de l’enfance…) et sanitaires (dispensaires, bains-douches…).

En règle générale, ces nouveaux bâtiments affichent une image de modernité qui illustre la notion de progrès social.

 

Illustr. 1 Vesoul (70), Direction de la Solidarité et de la Santé publique
Illustr. 2 Salins-les-Bains (39), Bains-Douches
Illustr. 3 Tavaux (39), Centre social
Illustr. 4 Saint-Claude (39), Caisse d'Allocations Familiales - CAF

 

 

Description :

Le rapport à la ville et au site

La localisation de ces bâtiments est intimement liée à leur fonction, à leur accessibilité et à la planification urbaine.

 

En règle générale, ils doivent être facilement repérables dans la cité, à la fois par leur localisation et leur forme.

Illustr. Tavaux (39), Centre social


Par exemple, les gares ferroviaires et routières sont à la fois fonctionnelles, implantées aux nœuds des réseaux, et symboliques en constituant les nouvelles portes des villes.

Les équipements d’échelle supérieure (territoriale ou communale) sont considérés comme des éléments structurants et sont implantés dans les centres villes, alors que les équipements de proximité se situent dans les quartiers sur lesquels ils rayonnent.

Illustr. 1, 2 Lons-le-Saunier (39) : Centre social - Automobile Club Jurassien

Illustr. 3 Vesoul (70) : Kiosque à musique

 

De manière générale, les équipements culturels et liés à l’enfance sont implantés dans le tissu urbain ; les équipements sportifs, de grande capacité ou pouvant occasionner des nuisances aux riverains (parc d’exposition, salles de spectacle…)  sont implantés en périphérie, flanqués d’un vaste espace de stationnement. La planification a tendance à regrouper les équipements par thèmes ou publics et à constituer des pôles, tout en assurant le maillage dans le territoire, soit par leur multiplication, soit par des politiques locales de mobilité (transports en commun, tramway) qui ont pour objectif de relier ces équipements entre eux et avec la ville.


Ils assurent une fonction essentielle de représentation de la cité et de la fonction qu’ils assurent : accueil, services, progrès, etc. C’est pourquoi, ils sont souvent conçus comme des bâtiments « phares », points de repère identifiables dans le paysage urbain et dont l’accès est évident.

 


Recherche
Nuage de tags
Collectivité territorialeCULTURECadre de vieCAUEConseil aux particuliers
CAUE
© 2013-2017 CAUE Franche-Comté • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias Agence Web