Regards sur l'architecture et l'aménagement en Franche-Comté 2015
drac caue-39-jura caue-70-haute-saone caue-25-doubs
Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement
 RSS
La typologie du bâti >> L'architecture du XXème siècle >> Le travail - Architecture XXème siècle
Imprimet

Le travail - Architecture XXème siècle

La région Franche-Comté est historiquement très industrielle. Il n’existe pas de grand territoire vide même si les établissements d’importance se concentrent plutôt dans les villes. Les industries traditionnelles concernent autant la transformation des produits agricoles que les productions métallurgiques, horlogères, lunettières, automobiles

 

La densité du réseau hydrographique et sa capacité à alimenter les établissements en énergie ont favorisé les premières implantations, notamment dans le Haut-Jura. L’évolution des activités industrielles leur a permis de perdurer et de prospérer au XXème siècle.

 

Dès les années 30, les industriels ont été à l’initiative de commandes innovantes et choisissent des projets d’allure moderne qui affichent une image de progrès.

 

Certaines activités, ayant des contraintes particulières, nécessitent des réponses architecturales appropriées que les techniques de constructions nouvelles permettent.

La technique de construction en métal et/ou en béton armé permet les plateaux libres de points porteurs, les larges baies vitrées indispensables aux activités de précision – lunetterie et horlogerie – qui requièrent beaucoup de lumière et privilégient l’éclairage naturel.

Description :

La lumière


L’apport de lumière naturelle est un enjeu dans l’ensemble des bâtiments

Une bonne répartition de la lumière assure un meilleur confort, permet un travail plus soigné et une économie notable d’énergie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Illustr. Morbier (39), ancienne usine

 

 

Deux dispositifs assurent l’éclairement des volumes :

  • Les larges fenêtres éclairent les ateliers de précision peu profonds dans lesquels les postes de travail sont répartis le long des façades, séparés par un couloir central.

 

 

Illustr. Lons le Saunier (39), ancienne imprimerie Moderne

 

  • Les sheds, fenêtres en toiture, permettent d’éclairer les usines très vastes et très profondes. Ce dispositif est rendu possible par la mise en œuvre de charpentes métalliques.

Illustr. Corravillers (70), ancienne usine de tissage de coton




Recherche
Nuage de tags
CULTURECAUECollectivité territorialeConseil aux particuliersCadre de vie
CAUE
© 2013-2017 CAUE Franche-Comté • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias Agence Web