Regards sur l'architecture et l'aménagement en Franche-Comté 2015
drac caue-39-jura caue-70-haute-saone caue-25-doubs
Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement
 RSS
La typologie du bâti >> L'architecture du XXème siècle >> Le culte - Architecture XXème siècle
Imprimet

Le culte - Architecture XXème siècle

Plusieurs raisons ont motivé la construction de nouvelles églises au XXème siècle en France :

  • le remplacement d’églises anciennes dégradées, faute d’entretien,
  • la création de nouvelles paroisses,
  • la reconstruction d’églises détruites lors des deux guerres mondiales.

 

En Franche-Comté, la construction des églises nouvelles est due en grande partie à la création de nouvelles paroisses en périphérie des villes, soit dans les nouveaux quartiers ouvriers des années 30, soit dans les grands ensembles construits dans les années 1955/60.

 

La plus célèbre, Notre-Dame du Haut, à Ronchamp en Haute-Saône, est toutefois la reconstruction de chapelles plus anciennes, dans un lieu de pèlerinage.

Voir les sites de la Colline Notre-Dame du Haut Ronchamp  et de la Fondation Le Corbusier

 

Chapelle Notre Dame du Haut Ronchamp (70)

Illustr. Chapelle Notre-Dame du Haut à Ronchamp (70), 1965 - Le Corbusier architecte

Description :

Les techniques de construction - Les matériaux

Eglise Sainte-Anne, Tavaux (39) caue39



La charpente est toujours un élément essentiel de l’église.

Techniquement, en couvrant une largeur suffisante sans point porteur et symboliquement en faisant référence à l’élévation. Enfin, elle participe à l’ambiance intérieure du lieu.

 

Les charpentes sont en bois jusqu’aux années 40. Leur dessin est simple et la succession des arcs rythme le volume intérieur de la nef.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Illustr. Eglise Sainte-Anne, Tavaux (39)

 


A partir de 1945, la maîtrise du béton est complète.

Economique, ce matériau est utilisé dans les églises au minimum pour les structures porteuses. Grâce à la technique de la précontrainte, ce matériau permet de réaliser des portées plus grandes pour une hauteur de poutre moindre. Ainsi les voûtes sont plus larges sans besoin de contreforts. Le système du coffrage permet quant à lui de donner n'importe quelle forme aux éléments constructifs et de donner au béton de multiples aspects. Grâce au procédé de moulage enfin, piliers et voûte ne forment qu'un ensemble.

 

Eglise Saint-Jean l'évangéliste Dole (39) caue39 Eglise Saint-Jean l'évangéliste Dole (39) caue39
 Illustr. Eglise Saint-Jean l'Evangéliste, Dole (39)

 

La structure apparente en façades ou en plafonds devient un élément décoratif à part entière.

 

Eglise Saint-Jean l'évangéliste Dole (39) caue39 Eglise Saint-Jean l'évangéliste Dole (39) caue39 Eglise Saint-Jean l'évangéliste Dole (39) caue39

 

 


Déclinaisons départementales :

39 - Jura
70 - Haute-Saône
Recherche
Nuage de tags
Collectivité territorialeCULTURECAUEConseil aux particuliersCadre de vie
CAUE
© 2013-2017 CAUE Franche-Comté • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias Agence Web