Regards sur l'architecture et l'aménagement en Franche-Comté 2015
drac caue-39-jura caue-70-haute-saone caue-25-doubs
Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement
 RSS
La typologie du bâti >> L'architecture du XXème siècle >> Le culte - Architecture XXème siècle
Imprimet

Le culte - Architecture XXème siècle

Plusieurs raisons ont motivé la construction de nouvelles églises au XXème siècle en France :

  • le remplacement d’églises anciennes dégradées, faute d’entretien,
  • la création de nouvelles paroisses,
  • la reconstruction d’églises détruites lors des deux guerres mondiales.

 

En Franche-Comté, la construction des églises nouvelles est due en grande partie à la création de nouvelles paroisses en périphérie des villes, soit dans les nouveaux quartiers ouvriers des années 30, soit dans les grands ensembles construits dans les années 1955/60.

 

La plus célèbre, Notre-Dame du Haut, à Ronchamp en Haute-Saône, est toutefois la reconstruction de chapelles plus anciennes, dans un lieu de pèlerinage.

Voir les sites de la Colline Notre-Dame du Haut Ronchamp  et de la Fondation Le Corbusier

 

Chapelle Notre Dame du Haut Ronchamp (70)

Illustr. Chapelle Notre-Dame du Haut à Ronchamp (70), 1965 - Le Corbusier architecte

Description :

Le rapport à l'ornement

L’art doit aider à la prière


Le renouveau de l’art sacré est dû à deux facteurs :

  • un souci d’économie évident qui guide le travail du maitre d’œuvre et priorise les dépenses : penser d’abord à l’essentiel, puis à l’accessoire puis à l’ornement,
  • le renouveau de la liturgie qui prône l’innovation, la modestie et la pauvreté. Depuis Vatican II, l’intervention des artistes dans les projets d’églises est fortement recommandée.

 

Eglise Sainte-Anne à Tavaux (39) caue39

Eglise Sainte-Anne, Tavaux (39) caue39 Eglise Sainte-Anne à Tavaux (39) caue39 Eglise Sainte-Anne, Tavaux (39) caue39
  Illustr. Eglise Sainte-Anne, Tavaux (39), 1938 - Henri Vidal architecte

 

La cohésion de l’ensemble de l’œuvre est une préoccupation essentielle des maîtres d’œuvre, en référence aux constructions du Moyen Age. L’intégration des arts, avec un travail harmonieux des intervenants (architectes, plasticiens) sous-tend une grande part de la création religieuse au XXème siècle. La plupart des églises nouvelles sont remarquables, non seulement par leur architecture, mais aussi par les peintures, sculptures ou vitraux conçus pour elles.

 

Eglise Saint-Jean l'évangéliste Dole (39) caue39

 Eglise Saint-Jean l'évangéliste Dole (39) caue39

 

 



                               


         

Eglise Saint-Jean l'évangéliste Dole (39) caue39

Eglise Saint-Jean l'évangéliste Dole (39) caue39

 Illustr. Eglise Saint-Jean l'Evangéliste, Dole (39), 1961 - Anton Korady architecte :

Détails extérieurs : grille monumentale sculptée en bronze, représentant l'Apocalypse, 1964 - Maurice Calka sculpteur

 

Eglise Notre Dame du Haut Ronchamp

 

 

Dans bien des cas, l’architecte lui-même intervient dans la réalisation du décor de l’église. Il conçoit les plans du mobilier liturgique, dessine les vitraux, ou tout au moins en donne une esquisse à l’artiste qui sera chargé de les réaliser.

 

A l’extérieur, les symboles, fresques, mosaïques et les éléments de modénature ornementent les façades et enceintes.

 

 

 

 

 

 

 

Illustr. Eglise Notre-Dame du Haut, Ronchamp (70), 1955 - Le Corbusier architecte :

Détail portail façade Sud

 

 

 


Déclinaisons départementales :

39 - Jura
70 - Haute-Saône
Recherche
Nuage de tags
CAUECULTUREConseil aux particuliersCadre de vieCollectivité territoriale
CAUE
© 2013-2017 CAUE Franche-Comté • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias Agence Web