Regards sur l'architecture et l'aménagement en Franche-Comté 2015
drac caue-39-jura caue-70-haute-saone caue-25-doubs
Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement
 RSS
La typologie du bâti >> L'architecture du XXème siècle >> L'enseignement - Architecture XXème siècle
Imprimet

L'enseignement - Architecture XXème siècle

A la fin du XIXème siècle, l’enseignement primaire obligatoire a entrainé la construction d’écoles ou mairies-écoles dans chaque commune.

L’enseignement supérieur se concentre dans les villes, où les lycées très académiques sont des enclaves favorisant la concentration des élèves : le bâtiment, accessible en un point, se compose de salles de classe neutres organisées autour d’une cour centrale.

La production d’établissements scolaires a été très importante au XXème siècle pour des raisons démographiques et politiques (allongement de la durée légale de la scolarité, ambition de porter 80% d’une classe d’âge au baccalauréat).

Durant ce siècle, l’évolution des méthodes pédagogiques, l’ouverture des établissements vers la ville, les théories hygiénistes, le développement de l’enseignement technique et professionnel, la généralisation de l’enseignement supérieur, la mixité, ont totalement bouleversé les cadres de l’éducation et ont nécessité une réponse architecturale nouvelle.

Description :

Le rapport à l'ornement

La décoration des établissements d’enseignement est sobre et se concentre sur l’entrée principale officielle.

Illustr. Tavaux (39), groupe scolaire

 

L’époque de construction et le style influencent directement la décoration : mosaïques, émaux, briques, bandeaux sont mis en œuvre dans la première moitié du XXème siècle. Elle représente souvent les valeurs de l’enseignement et les matières enseignées dans l’établissement.

 

Illustr. Morez (39), lycée Victor Bérard

 

 

 

Dès les années 60, les bâtiments sont dépourvus de décoration, le langage architectural se simplifie, les matériaux et les techniques de construction s’expriment en façade (béton brut, trame des poteaux apparente en façade), la fonction prime sur l’ornementation.

 

 

 

 

 

Depuis 1951, le « 1% artistique » trouve sa place dans les établissements scolaires. Les créations d’artistes (sculptures, fresques…) s’installent dans les cours, hall, préaux. Elles sont généralement réservées aux lycées d’enseignements généraux.

 

 

 Illustr. Lons le Saunier (39), lycée Le Corbusier

 

 


Recherche
Nuage de tags
Conseil aux particuliersCULTURECollectivité territorialeCadre de vieCAUE
CAUE
© 2013-2017 CAUE Franche-Comté • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias Agence Web